Je vais vous raconter une histoire que je n’ai jamais racontée à personne, même pas à mon mari. Quand j’avais 18 ans, j’allais au lycée avec une amie qui était, on va dire, plutôt libérée sur les choses du sexe. Moi, j’avais déjà eu quelques flirts poussés avec des garçons, mais je n’avais encore jamais fait l’amour. Magali, c’était son nom, était une grande brune plutôt fine. Elle se plaignait toujours de ne pas avoir de seins et regardait les miens avec envie. Elle me disait continuellement que j’avais un corps de rêve et que les mecs en étaient tous dingues. Mais moi, je ne voyais rien.

Epilation intégrale

C’était un après-midi d’été, on était toutes les deux seules chez moi. Il faisait tellement chaud qu’on avait décidé de regarder un film, tout volets fermés, en attendant de pouvoir sortir plus tard. Je ne sais plus quel était le titre du film. Mais à un moment, l’héroïne, dans une conversation entre copines, laissa entendre qu’elle avait le sexe épilé..

« Moi aussi, j’ai le sexe épilé ! » me dit Magali toute fière. « Ah bon ? mais épilé beaucoup ? » lui demandais-je. « Entièrement. C’est très pratique tu sais, et puis c’est agréable, tu devrais essayer, viens je vais te le faire… ». Elle me prit par la main et m’entraîna dans la salle de bains. « T’inquiètes, je sais très bien m’y prendre ». Elle saisit la bombe de mousse à raser et le rasoir. Puis elle me fit m’asseoir, nue, sur le rebord de la baignoire. Elle étala doucement la mousse sur tout mon sexe. Ses doigts passaient et repassaient partout pour bien étaler la mousse. Une douce sensation m’envahit.

Les lèvres de ma copine

« Ah, mais au fait, je ne t’ai pas montré le résultat ! ». Et là, elle enlève son short et sa culotte dénudant son sexe rasé. C’était beau, fragile et indécent. Elle s’abaissa à la hauteur de mon pubis pour commencer son ouvrage. Appliquée, elle ne laissa pas un poil. Une fois rincé, le résultat était magnifique. Ça me donnait un petit air de garce. « Superbe, tout simplement superbe » dit-elle d’un ton satisfait. Puis elle déposa un baiser sur mon sexe, innocemment d’abord. Elle me regarda d’un drôle d’air. Moi, j’étais troublée. Puis elle a à nouveau posé ses lèvres sur ma petite chatte rasée. « C’est doux » me dit-elle. « Oui, c’est agréable… ». J’étais gênée…

Magali ne s’arrêta pas là. Ses baisers se firent plus appuyés, sa langue passait partout. J’eus soudain très chaud, je ne savais plus où j’étais, ni ce que je faisais. Elle écartait mes lèvres pour jouer avec mon petit bouton. Elle léchait bien partout. Je crois même qu’elle se caressait en même temps… Moi, j’avais les cuisses bien écartées, un pied sur le bidet, j’avais oublié tous mes complexes. De l’autre main, elle a commencé à caresser mon trou du cul. Et quand elle finit par y introduire un doigt, j’eus un orgasme incroyable… Ah la la c’que c’était bon !
Je crois qu’elle a joui aussi à ce moment là…

On s’est regardées ensuite, puis on a éclaté de rire. Elle m’a juste dit : « tu vois, je t’avais dit, que ce serait agréable… ». Ce fut une de mes meilleures expériences sexuelles.

à suivre